Blog‎ > ‎Mes lectures‎ > ‎

"L’heure des fous" de Nicolas Lebel

publié le 11 janv. 2019 à 05:42 par Gilles Debouverie
J’ai décidé de consacrer au moins une lecture sur deux à un auteur que je n’ai encore jamais lu, et je vous le dis, ça en fait un bon paquet en retard. Nicolas Lebel faisait partie de cette catégorie. Je dis « faisait », car venant de refermer la dernière page de « l’heure des fous », il fait maintenant partie des auteurs que je relirais avec grand plaisir.

Le pitch : Tout commence de façon presque routinière pour l’équipe d’officiers emmenée par l’étonnant capitaine Mehrlicht. Un SDF retrouvé assassiné. Un commissaire qui veut boucler l’enquête au plus vite. Bref, du classique dans les rues de la capitale. Mais les choses vont se compliquer lorsque la véritable identité du cadavre sera connue. L’enquête va révéler une sombre et dangereuse machination qui mènera l’équipe dans des zones de non-droit, des lieux de survies oubliés de tous, et dans les sous-sols de Paris. Avec un final explosif !

Voilà une enquête qui progresse au fil du bouquin en suspense et en intensité pour finir à 100 à l’heure. Une idée vraiment originale, une histoire alambiquée et surtout des personnages taillés dans du Audiard pur jus. J’ai également apprécié la façon dont l’auteur a travaillé ses inspecteurs de police, en profondeur et avec des spécificités qui les rendent tous attachants. Quant au capitaine, sa gouaille et les sonneries de son téléphone vous arracheront à coup sûr quelques sourires minimum.

Ceux qui ont eu la chance de rencontrer cet auteur ne seront pas dépaysés en lisant sa prose. Elle est à son image, fleurie et rafraîchissante.
Le capitaine Mehrlicht (on n’a pas idée de mettre autant de consonnes dans un nom de famille !) va devenir une valeur sûre qu’il faudra retrouver rapidement dans sa PAL.
Comments