Blog‎ > ‎Mes lectures‎ > ‎

"Manhattan Carnage" de Maxime Gillio

publié le 24 avr. 2015 à 12:15 par Gilles Debouverie
Vous aimez les histoires de zombies, vous aimerez Manhattan Carnage. Dans le cas contraire, tout est encore possible, car ce petit roman de Maxime Gillio est à cent lieues de tous les poncifs du genre.

Le pitch : Orcus Morrigan est dans l'une des tours du Wall Trade Center au moment où les avions les percutent. Hormis le fait qu'il se trouvait dans les toilettes en train de s'envoyer une charmante jeune cadre dynamique, lui simple agent de sécurité, il meure... Jusque-là, rien d'extraordinaire. Mais c'est sans compter le petit jeu que se livrent le bien et le mal, le Vatican et le mystérieux Wilson.

Bien sûr, qui dit zombies, dit sang, tripes, arrachage de membres... Et l'auteur ne lésine pas sur les détails sordides. Mais l'originalité tient dans le fait que le narrateur est Orcus Morrigan lui-même. Le zombie raconte sa propre histoire. Il est donc capable de penser, de parler et même de b...

Cela faisait longtemps que je croisais Mister Gillio, et que je me régalais de sa verve dans les salons et de ses mots via Facebook. Grand bien m'a pris de me faire dédicacer sa prose au salon de La Couture. On y retrouve le bonhomme, sa répartie, son humour très décalé. Voilà une création qui reste fidèle à l'image de son créateur.

A lire sans retenue...
Comments