Romans édités‎ > ‎

07 - L'été des Sirènes

Genre : Polar fantastique
Etat : Edité chez Aconitum depuis juin 2016

Résumé :

Que feriez-vous si vous étiez persuadé qu’une sirène avait enlevé votre fille de 10 ans ? Thierry n’a jamais eu besoin de se poser la question puisqu’il a vécu cette terrible expérience lors d’un été en Bretagne. Pendant une sortie en mer en catamaran, sa fille tombe à l’eau. Le temps de faire demi-tour, il ne retrouve qu’un gilet de sauvetage vide. Mais pendant sa manœuvre, il est persuadé d’avoir vu la silhouette d’une sirène filer sous les flots. L’histoire commence trois ans plus tard, alors que Thierry a perdu son travail, qu’il a divorcé, qu’il n’a plus aucun ami, et qu’il a tout lâché pour s’installer sur la côte Bretonne à la recherche d’une vérité qui apaiserait sa conscience. Tout bascule lorsqu’un Américain excentrique débarque avec son Yacht de milliardaire, sa femme pulpeuse chanteuse de R&B, et son hobby : la chasse aux Sirènes. Et si la disparition de cette petite fille n’était que l’une des étapes d’une sombre machination ?

 Couverture


Liens

 Article de presse / Blogueurs :



 

Commentaires de lecteurs

N'hésitez pas à m'envoyer par mail un commentaire sur votre lecture.

REGINE : 
Découverte d'un nouvel auteur recommandé par ma copine Delphine ,"L 'été des Sirènes" de Gilles Debouverie ; . Un texte qui balance entre mythes bretons et réalité , un sujet difficile ( la perte brutale d'un enfant) exploité comme un polar mais avec douceur et tendresse, tristesse sans tomber dans le pathétique ;une écriture fluide , agréable à lire.... le premier tiers m'a perturbée , trop lent, puis peu à peu , on s'accroche aux indices dispersés discrètement , on s'attache aux personnages pour découvrir une fin totalement différente de celle imaginée !!! un bon moment de lecture et un auteur que je vais continuer à suivre .....

DELPHINE : 7 203 pages avec "L'été des sirènes" de Gilles Debouverie : Auteur qui m’était totalement inconnu avant le salon de Dainville. Comme quoi il faut parcourir les salons !! Je ferme ce livre et j’en sors ravie. C’est une lecture différente de ce que je peux lire habituellement puisqu’elle mêle à l’intrigue tout un pan de légendes celtiques. Mais en sachant que j’ai été scotchée par le final auquel je ne m’attendais pas du tout et ça fait un bien fou. Entre polar et mythes, un excellent moment de lecture et je ne peux que recommander la lecture de celui-ci. Ouf, j’en avais acheté deux aussi à cet auteur !!

ISA :
je viens de terminer "l'été des sirènes". Un bon roman comme on les aime avec un personnage principal attachant, une histoire qui nous emmène et nous prend aux tripes. Je vous le conseille fortement ! Pour vous donner envie : un père est meurtri par la disparition de sa fille en mer. Il n'a pu la sauver. Depuis sa disparition il erre sur les bords de mer à la recherche d'indices permettant de comprendre. D'autres disparitions d'enfant ont lieu tous les ans, à proximité. Il va chercher la vérité et faire des rencontres qui ne le laisseront pas indifférent. Laissez-vous embarquer par cette histoire (qui ma foi pourrait être vraie... pas tout à fait ? ah bon ? Je vous laisse découvrir pourquoi...). Pas de clichés. Pas de niaiseries ni de bons sentiments. Cette histoire se dévore une fois commencée, on ne lâche plus Thierry, ce papa courage... Bonne lecture !

PASCAL :
L'été des sirènes lu en 24 heures chrono, c'est dire que le côté mystérieux voire mystique vous colle à la peau comme une lentille d'eau au sortir d'un bain forcé dans l'étang du val sans retour...très bon livre !

EMMANUEL :
"L'été des sirènes" de Gilles Debouverie, ou une preuve supplémentaire qu'un roman comportant le mot "été" dans son titre ne peut qu'être un excellent roman.
Là, l'ami Gilles nous narre (avec talent) l'histoire de Thierry Maes, un homme persuadé d'avoir vu passer une sirène sous son bateau le jour de la disparition en mer de sa fille de 8 ans. Dès lors, sa vie n'est plus qu'une quête obsessionnelle. Une chasse à la sirène qui va le mettre en marge d'une société dans laquelle Thierry a bien du mal à trouver sa place. Mais la vie est faite de rencontres. Et l'avantage d'une main tendue quand on se trouve au fond du gouffre, c'est qu'elle ne peut que nous aider à remonter un peu à la surface.
C'est bien simple, ce récit est addictif. Dès qu'on en commence la lecture, on n'a plus que cela en tête. Avec plus qu'une hâte, très vite reprendre en main le livre afin de savoir si cette quête est une simple chimère ou pas. Gilles nous livre un récit dont le genre s'avère indéfinissable. Tantôt drame, tantôt roman de société, policier, histoire d'amour ou fantastique. Il n'y a finalement qu'une seule étiquette apposable sur la couverture de ce roman, c'est "plaisir de lecture garanti".

MARTINE :
J'ai terminé " l'été des sirènes" quel livre bouleversant ! Toute la souffrance d'un père, sa quête de vérité, la fin effroyable et inattendue font que ce livre vous fait vibrer, vous prend "aux tripes" ! A lire sans modération ! bravo ! 

MAGALI :
J'adore ce polar ! Des paysages, une ambiance, et une intrigue bien menée ! Que du bonheur, surtout pour les amoureux de la Bretagne, mais pas que !

CAROLE :
Je viens de terminer l'été des sirènes. J'ai adoré. Alors sirène or not sirène

RICHARD :
Mais quelle chance j ai de me plonger dans des histoires pareilles. Gilles,je suis totalement époustouflé par ton roman. C'est à la fois étrange,irréel,poétique,totalement atypique . Ce livre est une merveille,et ton style d écriture est absolument convaincant. J'ai adoré ce personnage,ce Thierry,un type usé par la vie mais combatif. Il est difficile de résumer ton livre,mais ce que je peux dire c'est que j'ai vraiment eu envie de le dévorer. Tout est bon dans ce scénario et la rencontre avec tous ces personnages aussi étranges les uns que les autres est un véritable bonheur. La bande son aussi y est importante (au passage merci de me faire découvrir des chansons de Maxime Leforestier inconnues pour moi.) Tu as beaucoup de talent Gilles ,et je vais continuer à te lire,je pense avoir découvert un auteur qui mérite vraiment d être connu. Tes livres vont venir remplir un peu plus ma bibliothèque personnelle. Au plaisir de te revoir et merci pour ce moment d'évasion,de rêve ,et de lecture.

DIDIER :
Si la quatrième de couverture ne vous tente pas, passez votre chemin, ce livre n’est peut-être pas pour vous.
Si au contraire la lecture du résumé titille votre curiosité, alors n’hésitez pas et plongez sans retenue dans cette histoire. L’écriture est fluide et empreinte d’un réalisme à vous faire respirer les embruns de la côte bretonne à chaque chapitre. Les personnages centraux sont pétris d’humanité. Les lieux sont décris avec justesse, sans lourdeur, juste ce qu’il faut de précisions pour s’évader. On comprend avec empathie la quête de ce père dévasté, sa légende nous saisit, nous empoigne, on veut y croire… .
Stop ! je n’en dirai pas plus, le reste, c’est à vous de le découvrir.
Juste envie de dire que c’est un excellent roman. Une réussite.
Bravo Gilles !

MICHAEL :
Lors de notre dernière rencontre, Gilles m'a dit qu il ne le trouvait pas aussi bon que "Où es tu Camille", euuuuh tu veux qu'on en parle Gilles ? Je ne vois pas en quoi, le style n'est pas le même mais ça reste "une bombe", le dénouement et tout aussi prenant, c'est super bien construit, le hic c'est que j'ai été comme Valérie je me suis dit : bon il commence a nous gonfler avec Maxime Lefoxterier !
Celui la est dispo partout en France n’hésitez pas c'est génial.


Comments