Romans édités‎ > ‎

05 - Romane - Le chat de mamie Simone

Genre : Policier Jeunesse 3ème cycle
Série : Une aventures de Romane la petite enquêtrice
Etat : Edité chez Nord-Avril depuis octobre 2015

Résumé :

Depuis sa précédente aventure, Romane rencontre un certain succès auprès de ses camarades. C’est pour cela que Maxence vient lui demander son aide. En effet, le chat de la vieille dame qui habite à côté de chez lui a disparu depuis deux jours la laissant seule et très triste.

Le même jour, un cirque vient s’installer sur la place du village comme tous les ans en cette fin d’année scolaire. Mais cette fois-ci, une voyante a aussi planté sa tente et Romane pense que ses dons peuvent la guider vers le chat perdu.

Les conseils de la voyante vont mener Romane et ses amis aux quatre coins du village dans des lieux très insolites, et certaines de ses prédictions vont étrangement se réaliser. Parviendront-ils à retrouver le chat de Mamie Simone ? Découvriront-ils les secrets de la voyante ?

Cette histoire est la seconde enquête de la petite Romane. Elle aborde d’abord le thème de la manipulation et de la crédulité… Romane nous donne à tous une belle leçon de solidarité et de bon sens.

 Couverture


Liens

 Article de presse :


 

Commentaires de lecteurs

N'hésitez pas à m'envoyer par mail un commentaire sur votre lecture.

Lucie : Bonjour Gilles, j'ai fini ton livre "le chat de mamie Simone" depuis 1 semaine. Tu avais raison, il ne faut pas croire tout ce que l'on raconte ! J'ai passé un très bon moment en lisant ce deuxième tome des aventures de Romane. Il était encore mieux que le premier ! J'espère qu'il y en aura d'autres.

Coline, 10 ans
: J'ai lu le livre en un jour ! J'ai préféré ce 2e livre car j'ai trouvé qu'il y avait plus de suspens, et il fait un peu peur (Romane est vraiment courageuse). Je ne pensais pas que ce serait cette personne le voleur. Je trouve toujours ça bien qu'il y ait des définitions des mots difficiles au début de chaque chapitre. J'attends avec impatience la prochaine aventure de Romane.




Comments